Les bénéfices et performances

L’ACOUSTIQUE

LE SON

L’acoustique est la science des sons, de leur émission, de leur propagation et de leur réception. C’est aussi par extension l’ensemble des techniques visant à améliorer la qualité de diffusion des sons dans tous les locaux. Le son est un phénomène vibratoire caractérisé par une fréquence (grave ou aigüe) et un niveau (fort ou faible).

LA FREQUENCE

La fréquence s’exprime en Hertz (Hz). C’est le nombre de vibrations par seconde. Elle permet de distinguer les sons graves, médium, aigüe. L’oreille humaine est capable de percevoir les sons de fréquences comprises entre 20 et 20 000 Hz.

LE NIVEAU SONORE (Décibel dB)

Le décibel est l’expression de la mesure du niveau sonore déterminé sur une base logarithmique.


LE TEMPS DE RÉVERBÉRATION

Le temps de réverbération est un critère physique définissant la qualité acoustique d’un local. C’est le temps que met le son pour décroitre de 60dB après l’arrêt de la source sonore. Plus le temps de réverbération est long, plus le phénomène d’écho est gênant, et plus l’espace est bruyant.
Il dépend de plusieurs facteurs : taille et configuration du local, quantité, qualité et taille des matériaux d’absorption acoustique utilisés.

A titre d’exemple, les plafonds suspendus de la gamme Tonga® présentent une excellente absorption acoustique : ils permettent de diminuer très fortement le temps de réverbération, comme illustré sur le schéma ci-contre.
Exemple de calcul du temps de réverbération dans un local de 270 m3, avant et après mise en œuvre de Tonga® A

Absorption acoustique

La correction acoustique pour un meilleur confort

La correction acoustique a pour but d’adapter la qualité acoustique du local à son utilisation.

Elle permet d’améliorer les qualités d’écoute d’un local (salle de classe, salle de conférence...) pour le rendre confortable ou d’abaisser le niveau sonore d’un local bruyant pour le rendre supportable.

Tous les locaux, en fonction de leur usage, n’ont pas les mêmes besoins en termes de correction acoustique.
Salle de concert ou salle de classe, bureau paysagé ou bureau individuel, chambre d’hôtel ou chambre d’hôpital, le confort acoustique optimal des utilisateurs dépend des bénéfices recherchés : amélioration des qualités d’écoute, réduction du niveau sonore d’un local bruyant, isolation phonique d’une pièce à l’autre...

Le principe de l'absorption acoustique

Les gammes de plafond suspendu Eurocoustic absorbent les sons, ce qui permet de réduire les phénomènes de résonance, maîtriser la qualité sonore du local et ainsi améliorer le confort acoustique des occupants.
 

Un coefficient d'absorption élevé

L’aptitude d’un matériau à absorber est évaluée à l’aide du coefficient d’absorption Alpha Sabine (α) par fréquence sur une échelle de 0 à 1 (absorption maximum).
Plus un matériau a un coefficient d’absorption élevé (proche de 1), plus il contribue à un confort acoustique optimal.

Critères de confort acoustique Niveau d'absorption

αw

Classes
Confort acoustique maximum, réduction du niveau sonore, réverbération optimisée, qualité d'écoute Absorption maximum 1 A
 
Confort acoustique assuré, réverbération maitrisée, intelligibilité Absorption renforcée 0.9 à 0.95
Acoustique et confort adapté, réverbération limitée Absorption élevée 0.8 à 0.85 B

Les matériaux sont classés en classes de performance, selon leur coefficient d’absorption acoustique : classe A (meilleure performance) à E (plus faible performance).
Les plafonds suspendus Eurocoustic tels que ceux de la gamme Tonga® ou Acoustished® sont classés A, la meilleure classe de performance : ils améliorent considérablement le confort acoustique des locaux dans lesquels ils sont mis en œuvre.

Atténuation latérale

L’atténuation latérale est l’isolation acoustique entre deux locaux contigus. Le plafond suspendu modulaire permet d’obtenir ce type d’isolation acoustique.

La performance d’atténuation latérale du plafond est exprimée par un indice unique :
Dn,f,w, mesuré en laboratoire et exprimé en dB.

Plus le Dn,f,w d’un plafond est élevé, plus l’isolation acoustique entre les 2 locaux est élevée, contribuant à plus de confort et de confidentialité.

Pour qu’une atténuation latérale soit performante, il faut s’assurer :

  • Que les interfaces cloison-plafond et cloison-plancher soient bien étanches, par exemple avec l’ajout dans le plénum de barrière acoustique Acoustipan®. L’utilisation de la barrière acoustique Acoustipan dans le plenum, à l’aplomb des cloisons, permet de réduire fortement les transmissions latérales par le plafond : pour un plafond constitué de dalles Tonga 40mm, Dn,c,w (C ;Ctr) = 28 (-2 ;-6)dB et pour un plafond constitué de dalles Tonga 40mm avec Acoustipan : Dn,c,w (C ;Ctr) = 39 (-2 ;-7)dB
  • Qu’il n’y ait pas d’accessoire dans le plafond susceptible de détériorer les performances de celui-ci, tels que le luminaire, la bouche de climatisation, etc.

 

RÉACTION ET RÉSISTANCE AU FEU

La réaction au feu

La  réaction au feu d’un produit caractérise l’apport que peut avoir ce dernier au feu. Elle se caractérise en 3 points :

  1. Le développement du feu : soit savoir si le matériau participe ou non à la propagation du feu par sa combustibilité (A étant incombustible et F très combustible).
     
  2. Le dégagement de fumée : soit savoir si le produit génère de la fumée ou non (s1 étant non-fumigène et s3 fortement fumigène).
     
  3. La chute de gouttes enflammées : « d0 » signifiant qu’il n’y a pas de gouttes en cas de feu jusqu’à « d2 » indiquant un grand nombre de gouttes.

Le tableau ci-dessous fixe les différentes performances de réactions au feu Euroclasses allant de A à F :
 

 

Les plafonds Eurocoustic disposent des meilleurs classements de réaction au feu : A1 ou A2 selon les finitions.

LA RÉSISTANCE AU FEU

Nos plafonds répondent aux exigences de la règlementation incendie des Établissements Recevant du Public. Nous respectons les conditions du deuxième alinéa de l’art CO12 concernant la résistance au feu des produits, des éléments de construction et ouvrages.

Le tableau ci-dessous indique les nouveaux classements européens dans les réglementations incendie françaises.

Exigences réglementaires françaises Classe européennes acceptées
SF R
PF E* ou RE si fonction portante
CF EI* ou REI si fonction portante

* avec égalité de dégrés en minutes, heures et fractions d'heures

 

SF : Stabilité au Feu - Résistance mécanique. Les produits, éléments de construction et ouvrages, dont le classement comporte le symbole R (exprimé en minute) peuvent être mis en œuvre lorsqu’une exigence de Stabilité au Feu est requise.

PF : Pare Flamme - Etanchéité aux flammes et gaz chauds, et le cas échéant la Résistance mécanique. Les produits, éléments de construction et ouvrage dont le classement comporte le symbole E ou R.E. (exprimé en minute) peuvent être mis en œuvre lorsqu’une exigence de Pare Flamme est requise.

CF : Coupe feu - Etanchéité aux flammes et gaz chauds, l’Isolation thermique et le cas échéant la Résistance mécanique. Les produits, éléments de construction et ouvrage dont le classement comporte le symbole E et I ou R.E. et I (exprimé en minute) peuvent être mis en œuvre lorsqu’une exigence de Coupe Feu est requise. Les PV de résistance au feu réalisés avant le 1er avril 2004 sont encore valable 7 ans.
 

L’aspect législatif concernant la résistance au feu :

L’article CO 13 – 3, relatif à la sécurité contre l’incendie des ERP, indique plusieurs cas particuliers de résistance au feu de certains éléments de structure :
Les éléments principaux de structure de la toiture peuvent être seulement SF de degré une demi-heure, si les conditions suivantes sont remplies :

  • l’établissement occupe le dernier niveau du bâtiment ou est au rez-de-chaussée.
  • la toiture n’est pas accessible au public.
  • la ruine de la toiture ne risque pas de provoquer d’effondrement en chaîne.

Toutefois ces éléments ne sont soumis à aucune exigence de stabilité au feu, lorsque simultanément :

  1. les conditions de l’alinéa ci-dessus sont réalisées.
  2. les matériaux utilisés sont incombustibles, en lamellé collé en bois massif ou en matériaux reconnus équivalents par le C.E.C.M.I.
  3. la structure de la toiture doit être au choix :
     
    • visible du plancher du local occupant le dernier niveau
    • surveillée par un système de détection automatique
    • dans le cas où elle est protégée par une installation fixe d’extinction automatique à eau conforme aux normes françaises
    • isolée par un écran protecteur qui lui assure une stabilité au feu de degré une demi-heure.

 

L'ISOLATION THERMIQUE

LA CONDUCTIVITE THERMIQUE

La conductivité thermique (λ), exprime la capacité d’un matériau à transmettre la chaleur.
Plus cette valeur est proche de 0, plus le matériau sera un bon isolant. Elle s’exprime en W/(m.K).
Le tableau ci-dessous indique une comparaison de la conductivité thermique de la laine de roche constituant notre gamme de plafond suspendu,  face à d’autres matériaux constituant des solutions de plafonds du marché :

Exemple de valeurs de conductivité
thermique à titre indicatif
Plafond Eurocoustic 0,035 W/m.K
Wetfelt 0,050 - 0,060 W/m.K
Polystyrène expansé 0,045 W/m.K
Plâtre 0,22 - 0,52 W/m.K
Béton 1,3 - 2,2 W/m.K

 

LA RESISTANCE THERMIQUE

La résistance thermique (R), exprime, quant à elle, la résistance qu'un matériau oppose au passage de la chaleur. Plus R est élevé, plus le pouvoir isolant sera fort.
Elle s’exprime en m².K/W. Elle se détermine à partir du coefficient de conductivité thermique du matériau (λ) et de son épaisseur (e) : R = e/λ
Nous avons comparé la résistance thermique de deux dalles de Tonga® avec d’autres solutions plafond du marché :

Exemple de valeurs de résistance thermique, à titre indicatif
Tonga® A22 (e = 22mm) 0,60 m².K/W
Tonga® Therm A80 (e = 80mm) 2,20 m².K/W
Plâtre (e = 13mm) 0,04 m².K/W
Weltfelt (e = 17mm) 0,25 m².K/W

 

NOS PLAFONDS SUSPENDUS CERTIFIES

Nos gammes Acoustished® , Acoustished® CV et Tonga® Therm sont certifiées par l’ACERMI (Association pour la Certification des Matériaux Isolants).

Cette certification garantit les performances thermiques de nos produits en apportant une information sûre et vérifiée. Elle permet de répondre aux exigences actuelles en matière de réglementation thermique (RT2012) pour ainsi faire bénéficier nos clients de déductions fiscales au titre des dépenses d’isolation thermique.

Pour plus d’informations, consultez nos fiches techniques. Nos certificats ACERMI sont également disponibles sur : www.acermi.com/isolants-certifies/.

 

LA LUMINOSITÉ

La luminosité dans une pièce est également un facteur important pour le confort des occupants. Plus la pièce sera lumineuse et claire plus elle sera confortable pour son utilisateur.
Les plafonds Eurocoustic tels que ceux des gammes Tonga® ou Acoustished® possèdent d’excellentes performances à la lumière :

  • La réflexion lumineuse : plus le % est élevé plus le produit réfléchira la lumière sans l’absorber. Les plafonds Tonga® ou Acoustished® blancs offrent une excellente réflexion lumineuse (>87%).
  • La diffusion de la lumière : plus le % est élevé plus le produit diffusera la lumière dans le local. Les plafonds Tonga® ou Acoustished® blancs diffusent 100% de la lumière, la meilleure performance possible.
  • La brillance : plus le % est bas, plus le produit est mat, ce qui favorise la diffusion de la lumière réfléchie et évite l’effet « reflet », qui est nuisible au confort visuel. Les plafonds Tonga® ou Acoustished® présentent un aspect mat (niveau de brillance de 0,75% avec un angle de 85°, selon la norme NF EN ISO 2813), contribuant ainsi au confort visuel des usagers du local.

 

LA RÉSISTANCE A L'HUMIDITÉ

La résistance à l’humidité qualifie la capacité d’une dalle de plafond à conserver sa planéité et ses propriétés en présence de forte humidité.

Les plafonds de la gamme Eurosoustic présentent tous une excellente tenue à l’humidité : ils restent 100% plans quel que soit le degré d’hygrométrie.

Les gammes de plafonds de grandes dimensions, comme Acoustished® ou Acoustished® CV, dédiés aux locaux de grands volumes (Industrie, Stockage, locaux vinicoles…), ont également été testés et validés pour leur résistance mécanique. Ces performances permettent d’installer au dessus des dalles des compléments d’isolation tels que les panneaux Eurolène®.

 

RÉSISTANCE AU PASSAGE DE L'AIR ET DE LA VAPEUR D'EAU

Dans les locaux de type Industrie / Stockage, les plafonds sont parfois installés sous toitures froides, et de ce fait, soumis à des conditions particulières de passage d’air et de vapeur d’eau. 

Dans ce type de toitures, il peut en effet exister des mouvements d’air et de vapeur d’eau, créés par la différence de température entre le plénum et le local. En passant à travers les dalles de plafond, les poussières et petites particules de l’air risquent de s’amasser et de laisser des traces sur la face visible des dalles (effet-filtre). La vapeur d’eau peut parfois, quant à elle, se condenser à l’arrière des dalles au contact de l’atmosphère froide du plénum (condensation).

La solution consiste à utiliser un pare-vapeur pour bloquer le passage de l’air et de la vapeur d’eau. 
Les plafonds de la gamme Acoustished CV, munis d’une technologie de type feuille d’alu, contribuent à bloquer ce passage de l’air et de la vapeur d’eau.

 

L'ESTHÉTIQUE

Le plafond influe directement sur le confort visuel d’un local. Son aspect esthétique est donc primordial.

 Les dalles de plafonds Eurocoustic existent notamment en différentes finitions de voiles décoratifs, telles que les nuances de blanc, noir, gris et couleurs, la finition peinte Boréal®, ainsi que des voiles techniques présentant d’autres types d’aspects (comme par exemple une trame de renfort pour l’Acoustichoc®). La gamme des Eurocolors vient compléter et enrichir la gamme Tonga®, avec une large palette de couleurs et de décors.

Les dalles se déclinent également en  plusieurs types de bords, A (droit) ou E (feuilluré), qui permettent de personnaliser et d’adapter l’esthétique du plafond.  

Notre gamme d’ossatures secondaires Quick-Lock®, indispensables à la mise en œuvre des plafonds suspendus modulaires, offre elle aussi de nombreuses possibilités esthétiques :

  • Différentes largeurs d’ossatures : 15, 24 ou 35 mm ;
  • Différentes couleurs standard : blanc, noir, Ultramat noir, gris, acier galvanisé,…
  • Un nouveau service, Quick-Lock® Colors, qui permet d’associer aux dalles Eurocolors des ossatures parfaitement coordonnées, pour une meilleure homogénéité du plafond.

Cette diversité de propositions permet de personnaliser et d’adapter le plafond aux besoins et envies de l’utilisateur.

 

LA NETTOYABILITÉ

Les plafonds suspendus, dans certains types de locaux, sont soumis à un entretien plus ou  moins fréquent, par différentes méthodes de lavage, pour différents types de tâches.

Les plafonds de la gamme Eurocoustic ne retiennent pas les poussières, ce qui facilite leur entretien et donc leur pérennité. Ils peuvent être nettoyés à l’aide de brosses légères ou d’aspirateurs.
La gamme Tonga® Ultra Clean peut également être nettoyée à l’éponge humide (avec ou sans détergent), vapeur sèche ou humide + chiffon sec. Elle est ainsi adaptée aux locaux exigeants en terme d’hygiène et de propreté tels que cuisines, espaces de restauration collectifs, laboratoires,…La gamme Tonga® Ultra Clean HP peut également être nettoyée au jet haute pression.

Enfin, les plafonds de la gamme Clini’Safe® sont résistants aux désinfectants les plus répandus dans les milieux hospitaliers (à base de peroxyde d’hydrogène, dioxyde de chlore et glutaraldéhyde).

 

LES PERFORMANCES SANITAIRES

Dans les locaux exigeants en terme d’hygiène (haute fréquence de nettoyage) ou soumis à des règlementations telles que la norme Santé, les plafonds suspendus doivent répondre à des critères sanitaires renforcés.

La gamme Tonga® Ultra Clean présente ainsi des performances de résistance au développement de champignons (degré 0, selon la norme ISO 846) et de maîtrise de la propreté particulaire de l’air (classement ISO 4, selon la norme ISO 14 644 .1).

La gamme Clini’Safe® répond quant à elle aux critères de Maîtrise de la Contamination Aéroportée (norme Santé NF S90-351 : 2013), ce qui permet son utilisation dans toutes les zones des établissements de santé.

 

Pour aller plus loin